• 04 90 82 37 98
  • contact@galerie-michelperrier.com
  • Avignon, FRANCE

André Nadal

André NADAL est né à Oran en Algérie en 1952. En 1962, il arrive en France, juste après l’indépendance de l’Algérie. En 1976 il est dessinateur industriel puis s’oriente vers les Beaux-Arts de Perpignan. Il joint ses deux pôles de compétences et artistiques dans le domaine de l’architecture d’intérieur. En 1980 en jouant avec sa fille il découvre presque accidentellement, la peinture abstraite… En 1982, après de nombreux voyages, notamment aux États-Unis, il a décidé de consacrer son temps à la peinture et d’abandonner le dessin industriel. Il partage son temps entre ses ateliers de Paris, du Tarn dans le sud de la France et des Pouilles (Italie).

Son expression artistique très épurée est axée essentiellement sur le noir et le blanc. L’arrivée de la couleur se fait seulement depuis quelques années. Ces matières, selon leurs matités ou leurs brillances, sont alliées à des techniques de brossage et de lissage minutieuses. Elles expriment un monde en trois dimensions. L’artiste innove ! Il invente des outils, il envisage des lignes et les superpose pour un effet 3D de profondeur et de finesse presque imperceptible. Ces compositions flottantes dans le vide deviennent une invitation au voyage dans l’espace – temps

André Nadal a beaucoup cherché. Il a « erré dans la couleur », passant par une phase de tachisme avant de recentrer son travail sur quelque chose de plus épuré. Mais il n’a pas immédiatement jeté son dévolu sur le noir. Pendant huit années, il a au contraire travaillé des œuvres en bleu, faisant lui-même son bleu de Prusse. Et puis, un jour, il a vu des œuvres faites de tableaux en bois brûlé. C’était il y a 12 ans, et depuis le noir est devenu le ton essentiel de son travail. Aujourd’hui, ce noir omniprésent recentre les œuvres sur les formes. Le Noir, cette couleur ne nous dit rien, elle n’est ni signée, ni langage mais elle parle en nous. Ceux qui ont contemplé une œuvre de Nadal connaissent cette sensation car il a l’art de révéler le noir. Dans sa patte, tout est regard et vérité.

Aujourd’hui, l’artiste a une réputation bien établie, avec des galeries qui le suivent aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis ou en Asie.

“Je pense que mon travail a un côté hypnotique. Il captive aussi l’œil du spectateur, tout en restant très simple d’apparence et je peux le voir dans ceux qui apprécient mon travail : ce sont souvent des perfectionnistes, qui possèdent des maisons où règne une certaine notion d’ordre. Mes oeuvres prennent toute leur ampleur dans des intérieurs épurés” – André Nadal

Cette peinture ne se regarde pas, elle se voit. Elle ne se contemple pas, elle se vit.