• 04 90 82 37 98
  • contact@galerie-michelperrier.com
  • Avignon, FRANCE

Bernard Buffet

Bernard Buffet est né le 10 juillet 1928 au 29 de la rue des Batignolles dans le 17ème arrondissement de Paris. Il est le fils de Charles Buffet, un père qu’il ne connaitra pas et de Blanche sa mère qui vouait un amour passionnel à son fils. Elle disparaitra très jeune, laissant derrière elle le jeune Bernard orphelin.

Bernard Buffet, peintre de génie très précoce figure sans réserve parmi les plus grands artistes français figuratifs de l’époque d’après-guerre. Andy Warhol ou Francis Bacon y virent « le plus grand peintre français ».

 

Symbole du courant artistique du misérabilisme qui traduit les affres de la seconde guerre mondiale, Bernard Buffet est rapidement exposé dans les plus grands musées de la planète. Très apprécié au Japon, il se voit consacré un musée complet en 1973.

Les longues silhouettes anguleuses et les tableaux sombres qui traduisent inlassablement l’horreur et la misère humaine vont d’emblée catégoriser le peintre dans le courant expressionniste misérabiliste de Georges Rouault et Francis Gruber.

En avril 1948, le marchand d’art Emmanuel David propose à Bernard Buffet d’entrer dans sa galerie en contrat d’exclusivité, un moment clé dans la carrière du peintre car elle va le propulser dans une carrière de renommée internationale.

Le style de Bernard Buffet s’impose peu à peu dans le monde des arts et son talent est définitivement reconnu. Le secrétaire particulier du Pape Paul VI, Monseigneur Pasquale Macchi, lui commande une série de toiles destinées au Vatican.

 

La critique d’art Lydia Harambourg a ardemment défendu l’œuvre de Buffet, le considérant toujours comme un peintre doté d’un talent exceptionnel.

Dès les années 1997, les premiers symptômes de la maladie de Parkinson se révèlent. Ne pouvant plus peindre comme il le voulait et physiquement diminué, Bernard Buffet met fin à ses jours le 4 octobre 1999 dans sa maison de Tourtour.